« Quand on veut, on peut. Quand on peut, on doit » : Nos urgentes priorités -2-

Nous poursuivons la rediffusion d’entretiens avec des hommes d’exception : les généraux d’armée Jean-Paul Paloméros et Marc Watin-Augouard avec Alain Juillet, enregistrés durant le premier confinement, en avril 2020.

Dans leurs propos, on retrouve, non sans plaisir, ce bon sens qui est devenu une chose de plus en plus rare et une vision manifestement partagée par des hommes de terrain.

GAA Jean-Paul Paloméros, ancien chef d’état-major de l’Armée de l’Air et de l’Espace – Photo © AAE

Aux « affaires », chacun dans son domaine, le général Paloméros comme Chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace, le général Watin-Augouard, Inspecteur général des Armées – Gendarmerie et Alain Juillet, Haut-commissaire à l’Intelligence économique, n’ont pas ménagé leurs efforts et ceux de leurs collaborateurs pour préparer l’avenir.

Alain Juillet – Ancien Haut responsable chargé de l’intelligence économique – Photo © Joël-François Dumont

Quand on n’a pas le droit à l’erreur et que l’on se doit de gérer le temps long, on sème pour ses successeurs, d’où l’importance d’avoir des lignées de responsables devant soi comme derrière soi.

GA Marc Watin-Augouard, ancien Inspecteur général des Armées – Gendarmerie – Photo © Joël-François Dumont

Parmi nos urgentes priorités, « refaire Nation » en est assurément une. Pour y parvenir, un retour à la confiance s’impose, particulièrement au moment où les risques de rupture se sont multipliés.

Comme eux, on peut estimer que le choix est simple : « soit on perd seuls, soit on gagne tous ensemble ».

Une autre priorité consisterait à imaginer plus de cohérence dans nos administrations comme celle-ci est organisée et entretenue au sein de nos Armées. Si attendre de la cohérence dans le discours des hommes politiques semble un objectif pieux, ceux-ci feraient bien de s’inspirer des militaires qui ne partent jamais en opération sans avoir préparé « une sortie de crise » possible. Les civils ont décidément beaucoup à apprendre de nos militaires. Quand on risque sa vie, réfléchir avant d’agir est préférable.

Ces témoignages diffusés par la Voix du Béarn et par Radio Hexagone en Pologne – au-delà d’une passionnante discussion avec nos invités, montrent bien que cette formule de Napoléon « Quand on, veut, on peut. Quand on peut, on doit » est toujours d’actualité.

Jean-Michel Poulot

Joël-François Dumont

Écouter « Quand on, veut, on peut. Quand on peut, on doit » : Notre priorité « refaire Nation » – 1 –